Pensées Éphémères

Mot-clé - Synology

Fil des billets - Fil des commentaires

Shellshock sur Synology avec IPKG

Ces derniers jours, une faille fait beaucoup parler d'elle sous le nom de Shellshock.

Pour mieux comprendre de quoi il en retourne, je vous suggère de lire l'article visible sur LinuxFR.

Ici, je ne traiterai que de la correction de cette faille sur un NAS Synology sur lequel Bash a été installé via le gestionnaire de packages IPKG.

Lire la suite...

NAS Synology : rendre un DynHost OVH persistant

Un précédent article illustre comment intégrer un DynHost de chez OVH sur les NAS Synology; l'objectif étant de profiter d'un vrai nom de domaine personnalisé pour accéder à son NAS depuis l'extérieur.

Deux solutions y sont abordées, et la seconde, consistant à une intégration directement dans le DSM, a pour défaut de ne pas être persistante : en effet, chaque mise à jour du DSM écrasera vos modifications.

Je vous propose de contourner ce problème en mettant en place un script se lançant périodiquement.

Lire la suite...

Installer un proxy sur son NAS Synology

Récemment, un proche a eu besoin de recourir aux services d'un proxy pour contourner un léger problème de multi-compte sur un jeu par navigateur web. Sans m'attarder sur la problématique, je tiens à rappeler rapidement le rôle d'un serveur proxy : il s'agit tout simplement d'un intermédiaire placé entre notre habituel couple client/serveur. Ainsi, le serveur proxy bien configuré se fera passer pour le client auprès du serveur : une usurpation d'identité bien utile lorsqu'on a besoin d'utiliser une autre IP publique que la sienne sur l'Internet.

Quoi qu'il en soit, ce fut pour moi l'occasion de mettre à profit mon NAS en lui greffant une nouvelle étiquette : celle de serveur proxy.

Lire la suite...

NAS Synology et partages NFS avancés

Les NAS Synology disposent de multiples moyens de partager leur contenu sur le réseau. Les utilisateurs de Windows et de Mac ont chacun un protocole dédié. Pour les systèmes Linux, le choix est plus vaste.

Dans mon cas, je suis un habitué de l’environnement de bureau Gnome. Celui-ci embarque le logiciel Nautilus qui est un gestionnaire de fichiers supportant de multiples protocoles.

Accéder à son NAS Synology au travers de Nautilus peut notamment se faire au travers de NFS qui reste très intéressant et très performant de part le fait qu'il soit natif sur les systèmes UNIX. Après avoir essayé plusieurs autres protocoles, je me suis rendu compte que NFS utilisait très peu de ressources sur mon NAS tout en saturant mon réseau (actuellement limité par le routeur qui est en 100Mbits : les transferts se faisant donc à environ 11Mo/s).

Cependant, le DSM de Synology ne permet que d'utiliser NFS de manière basique, sans mapper une IP vers un utilisateur du Synology. Cet article a donc pour objectif de mettre en oeuvre une configuration avancée permettant qu'un client puisse écrire sur le NAS via le protocole NFS tout en étant mappé vers un utilisateur du NAS : cela revient à être identifié auprès du NAS à travers NFS. :)

Lire la suite...

IP Dynamique, NAS Synology et OVH

Par ces temps de censure détournée de l'Internet par l'État français, la mode est à la recherche de moyens permettant de masquer son identité sur la toile. La clé de voûte du système est l'adresse IP : cette petite chose que nos chers FAI nous attribuent et qui leur permet de nous "surveiller". Ces mêmes FAI disposent de deux politiques en terme d'adressage :

  • Adresser à leurs clients des adresses IP fixe (de plus en plus fréquent)
  • Adresser à leurs clients des adresses IP dynamiques (dont la fréquence de changement n'est pas forcément régulière)

Pour masquer son identité, mieux vaut changer d'IP le plus souvent possible ... et en contournant notre FAI (vive les proxys, mais c'est une autre histoire).

Cependant, ma problématique était toute différente. Loin de vouloir jouer les anonymes du Web, je souhaitais parvenir à joindre mon NAS Synology (un modèle DS210J) de l'extérieur, et de manière aussi simple qu'indépendante de solutions grand publique du type "No-Ip" ou "DynDNS".

Lire la suite...