Les NAS Synology disposent de multiples moyens de partager leur contenu sur le réseau. Les utilisateurs de Windows et de Mac ont chacun un protocole dédié. Pour les systèmes Linux, le choix est plus vaste.

Dans mon cas, je suis un habitué de l’environnement de bureau Gnome. Celui-ci embarque le logiciel Nautilus qui est un gestionnaire de fichiers supportant de multiples protocoles.

Accéder à son NAS Synology au travers de Nautilus peut notamment se faire au travers de NFS qui reste très intéressant et très performant de part le fait qu'il soit natif sur les systèmes UNIX. Après avoir essayé plusieurs autres protocoles, je me suis rendu compte que NFS utilisait très peu de ressources sur mon NAS tout en saturant mon réseau (actuellement limité par le routeur qui est en 100Mbits : les transferts se faisant donc à environ 11Mo/s).

Cependant, le DSM de Synology ne permet que d'utiliser NFS de manière basique, sans mapper une IP vers un utilisateur du Synology. Cet article a donc pour objectif de mettre en oeuvre une configuration avancée permettant qu'un client puisse écrire sur le NAS via le protocole NFS tout en étant mappé vers un utilisateur du NAS : cela revient à être identifié auprès du NAS à travers NFS. :)