La manipulation est extrêmement simple à réaliser mais doit impérativement l'être au plus tôt pour protéger votre NAS.

Pour ce faire, connectez-vous via SSH à votre NAS, avec un compte habilité à utiliser IPKG.

Saisissez ensuite, dans l'ordre, les commandes suivantes :

ipkg update

puis

ipkg upgrade

Et c'est tout, car aucun reboot n'est nécessaire ! La première commande permet de mettre à jour la liste des paquets; la seconde permet de mettre à jour les paquets que vous avez installé.

Théoriquement, si vous aviez le paquet bash d'installé, vous devriez avoir un retour vous informant qu'il est mis à jour vers la version 3.2.54-1 : ce paquet n'est plus vulnérable. Pour vous en assurer, je vous invite à exécuter les commandes de test indiquées dans l'article de LinuxFR cité en début de billet.